Rotomoulage

Le rotomoulage : qu’est-ce que c’est ?

Le rotomoulage est une technique qui met en œuvre des poudres de matière plastique. Les principales étapes successives du rotomoulage sont les suivantes :

  • coloration de la poudre de matière plastique par adjonction de colorants et dosage de la matière colorée (selon le poids final souhaité pour la pièce)
  • disposition de la matière dans le moule de rotomoulage et fermeture du moule
  • mise en rotation lente du moule de rotomoulage selon deux axes, chauffage du moule
  • refroidissement du moule
  • démoulage

Rotomoulage, coloration et dosage :

L’étape de coloration est réalisée à l’aide d’un turbomélangeur, d’une bétonnière ou par compoundage.

Pour un mélange intime du colorant et de la matière plastique, le compound est la solution la plus fiable. Il s’agit d’une méthode de mélange à chaud, où le plastique est malaxé avec le colorant dans une vis de compoundage.

Le turbomélangeur est une solution faisant appel à l’action mécanique des pales sur la matière, mais aussi l’action thermique due aux frottements durant le process.

La bétonnière est la solution la plus simple, la moins onéreuse, et qui donne des résultats très satisfaisants pour 80% des applications.

machine rotomoulage plastique cytec

Disposition de la matière dans le moule, fermeture du moule de rotomoulage :

La matière préalablement colorée et dosée est versée dans le moule au moyen d’un contenant adapté (ou autre contenant). Cette opération requiert du soin de la part de l’opérateur, pour laisser propres les zones de plans de joint. L’opérateur ferme le moule. Certains moules sont dotés de sauterelles, d’autres de vis. La conception de l’aspect ergonomique du moule est particulièrement importante pour la productivité ; chaque moule nécessite une réflexion particulière pour la conception de sa fermeture.

Les applications du rotomoulage

Les applications du rotomoulage sont de plus en plus nombreuses, et concernent généralement des petites ou moyennes séries. Les moules sont peu coûteux si l’on tient compte de la taille des pièces à rotomouler (par rapport à des moules d‘injection), permettant de lancer des petites séries avec des conditions économiques intéressantes. De plus, la mise en œuvre du rotomoulage est rapide, et ne nécessite généralement pas de mise au point complexe.

Les pièces obtenues par rotomoulage présentes dans les secteurs :

  • machines spéciales : capots, carénages
  • véhicules spéciaux et sans permis : habillages intérieurs
  • industrie : solutions de conditionnement
  • réservoirs
  • signalisation routière : séparateurs de voies, panneaux
  • maritime : balises, pontons
  • loisirs : fitness, embarcations flottantes

Les matières pour le rotomoulage

Le polyoléfines sont de loin les matières les plus rotomoulées (PP, HDPE). Les PVC (solides ou liquides) représentent toujours une proportion importante. De nouvelles matières issues de végétaux voient le jour (PLA).